Tout ce que vous devez savoir sur la cheminée à l’éthanol

La cheminée à l’éthanol séduit de plus en plus de foyers pour une raison assez simple : elle permet de profiter de la chaleur et de la convivialité d’un feu de cheminée sans subir les contraintes qui peuvent y être liées. La cheminée à l’éthanol est un appareil de chauffage, mais c’est aussi un objet de décoration qui s’intègre bien dans la plupart des domiciles. Loin de faire l’unanimité, la cheminée à l’éthanol présente aussi quelques inconvénients. Nous verrons dans cet article quel est son mode de fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients. La cheminée à l’éthanol est constituée d’un brûleur alimenté par du carburant écologique (de l’éthanol) via un réservoir. Il est recommandé de ne pas éteindre sa cheminée manuellement, cela pourrait entraîner des évaporations d’alcool et des émissions nocives. En termes de tarifs, vous pouvez trouver des modèles à partir de 100 euros et même jusqu’à 2 000 euros.

 

Comment bien choisir sa cheminée bio-éthanol ?

 

Les avantages de la cheminée à l’éthanol sont nombreux, et ils ont contribué à rendre cet appareil populaire. L’un des premiers atouts de ce type de cheminée est l’absence de conduits dans le processus d’installation. Ainsi, cet appareil peut être transporté d’une pièce à une autre, posé sur des meubles, encastré dans les murs, etc. Dans le cas où vous avez déjà une cheminée classique installée chez vous, mais qui ne fonctionne plus correctement, vous pouvez poser la cheminée à l’éthanol au niveau des bûches. Vous pourrez ainsi avoir des flammes sans les contraintes du feu de bois comme les cendres, la poussière, la suie, etc. Vous n’aurez donc pas de grosses charges en termes d’entretien. La cheminée à l’éthanol est aussi un objet design de décoration qui apportera du charme à votre intérieur. Les modèles sont assez épurés, voir sur le site Bio Factory avec des lignes simples, beaucoup de style, des couleurs et textures différentes.

 

Les cheminées à l’éthanol présentent aussi des risques et des inconvénients. Il faut savoir que c’est un appareil qui ne remplace pas le chauffage, il sert juste d’appoint. Afin de limiter les risques d’intoxication, d’incendie et de brûlures que ces cheminées pouvaient entraîner, elles ont été mises sous la coupe de la norme NF 35-386 depuis quelques années. Cette norme ne s’impose pas à tous les fabricants, il est important de s’assurer que le modèle choisi y est soumis. Afin d’assurer encore plus votre sécurité, il est recommandé d’acheter votre carburant écologique essentiellement chez les fabricants ou autres professionnels du secteur, cela vous évite de tomber sur des carburants de mauvaise qualité susceptibles de créer des intoxications. Surtout, installez votre cheminée à l’éthanol dans une pièce suffisamment aérée.

Il est vrai que la cheminée à l’éthanol consomme du carburant bio, mais elle est tout de même un peu toxique puisqu’elle émet du dioxyde de carbone non filtré, contrairement aux poêles et aux inserts. Selon certains avis, le bio éthanol n’est pas aussi écologique que l’on voudrait le faire croire, puisque pour en obtenir on utilise une certaine quantité de produits chimiques, des plantes, mais aussi d’énergie, aboutissant à un bilan énergétique lourd et à la déforestation de certaines zones. C’est un carburant qui présenterait autant de risques de pollution que l’essence. Si la cheminée à l’éthanol est allumée dans une pièce mal aérée ou trop petite, les risques d’empoisonnement et d’asphyxie deviennent réels. Pour acquérir une cheminée éthanol mobile, comptez entre 80 et 1000 euros, pour une cheminée murale comptez entre 600 et 2000 euros.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*